immofax-logo--full Created with Sketch. immofax-logo--inline Created with Sketch.

La colocation

La colocation présente pour le bailleur plusieurs avantages :

  • le loyer et les charges pour chaque colocataire sont moins élevés que s’il louait un appartement à lui seul, d’où un risque moindre d’impayé pour le bailleur
  • le loyer perçu par le bailleur est plus élevé que s’il louait à un seul locataire
  • le changement d’un locataire par un autre est souvent réalisé par cooptation et le bailleur n’a pas à chercher.

Il est souhaitable que le logement se prête à la colocation, ce qui n’est pas le cas de tous : chambres de belle surface afin que le colocataire puisse y ranger la plupart de ses affaires et y installer un bureau, portes des chambres avec serrures électroniques. Un duplex est également adapté : pièces de vie à un niveau et pièces de nuit à un autre.

Un appartement neuf conçu pour la colocation sera plus facile à louer qu’un autre. De même un appartement meublé sera souvent plus adapté à la demande.

Pour les raisons exposées dans l’articleColocation départ d’un colocataire « Colocation » de la revue « Le Particulier Immobilier » il est préférable de signer un seuil bail avec tous les colocataires. Vous pouvez ainsi obtenir :

  • la solidarité (pour le paiement du loyer) de tous les colocataires (chacun est responsable de tous les autres)
  • le dépôt de garantie n’est restitué qu’au départ du dernier locataire
  • vous pouvez demander une caution pour chaque colocataire et l’engagement de chaque caution pour la totalité du loyer et des charges (caution solidaire)
  • vous connaissez l’échéance du bail car le congé donné à l’un des colocataires vaut pour tous alors que l’inverse n’est pas vrai (le congé donné par l’un des colocataires ne met pas fin au bail).

Comme pour les autres baux, la rédaction du bail de colocation doit respecter le décret 2015-587 et la notice d’information (arrêté du 29.5.2015, JO du 31.5) doit être annexée. L’article 8.1 de la loi du 6 juillet 1989 détermine quelques règles spécifiques à la colocation.

De plus il est souhaitable de respecter les spécificités suivantes au bail de colocation :

  • le bail doit être établi en autant d’exemplaires originaux qu’il y a de parties (y compris de cautions) et il faut mentionner dans le bail le nombre d’exemplaires originaux établis
  • de même l’état des lieux doit être signé par chacun des colocataires
  • chaque colocataire doit être assuré personnellement mais le bailleur peut souscrire une assurance pour le compte des colocataires et se faire rembourser
  • le dépôt de garantie peut être payé par un seul ou par chacun des colocataires
  • la clause de solidarité doit être claire et explicite
  • en cas de caution il est préférable d’obtenir la solidarité entre les colocataires et les cautions de sorte à ce que le bailleur puisse poursuivre chaque caution pour le paiement de l’intégralité de la dette
  • le congé du bailleur doit être adressé à chacun des colocataires.

Consultez cet article de la revue Le Particulier Immobilier pour connaître les formalités en cas de départ d’un colocataire.

A savoir : si un colocataire est éligible à l’Aide Personnalisée au Logement, il percevra un montant égal à 75% de ce qu’il percevrait s’il était seul locataire d’un logement.